Le Brexit en faveur de la vape ?

Le Royaume-Uni compte s’émanciper de certaines mesures européennes, notamment celles encadrant la pratique du vapotage.

Le Brexit en faveur de la vape ?

Alors que l’e-cigarette reste souvent confondue avec la cigarette traditionnelle, les britanniques souhaitent mettre fin à cette controverse. Le Brexit en faveur de la vape ?

Outre-manche, le mot « brexit » est actuellement sur toutes les lèvres.

La sortie de l’Union Européenne par le Royaume-Uni annonce nombre de changements politiques, économiques et sanitaires.

Le Royaume-Uni compte s’émanciper de certaines mesures européennes, notamment celles encadrant la pratique du vapotage.

En Europe, la réglementation autour de la vape tend à limiter son essor et, parallèlement, la baisse du tabagisme. C’est ce que déplorent les autorités britanniques qui visent plutôt à encourager l’usage de l’e-cigarette et du snus.

Le Royaume-Uni, précurseur de la vape libre ?

En réponse à un récent rapport parlementaire (Science and Technology Committee’s), le gouvernement projette de réévaluer la législation concernant le vapotage.

Il entend notamment permettre la vente d’e-liquides à plus forte teneur en nicotine (> 20mg/ml).

Il prévoit également de lever la restriction de 2 ml sur les flacons de produits nicotinés.

Mais le changement majeur concernant le vapotage devrait porter sur la publicité du vapotage.

Le Royaume-Uni envisage d’assouplir les restrictions sur cette dernière, en mettant en avant la réduction des méfaits sur la santé de la vape.

L’état espère ainsi encourager les anciens fumeurs à adopter ce nouveau mode de consommation.

En effet, la législation européenne actuelle tend à confondre tabagisme et vapotage.

Or, cela ne permet pas de détourner les fumeurs de leur cigarette habituelle qui ne voient pas l’avantage de préférer l’e-cigarette.

Le gouvernement britannique favorise l’informationde la population sur ces différents produits afin de permettre un choix éclairé.

Le snus, poudre de tabac à mâcher, pourrait même être autorisé à la vente et distingué des produits à danger potentiel.

Jusqu’alors considéré comme présentant les mêmes risques que la cigarette, le Royaume-Uni envisage de revoir son point de vue sur ce nouveau produit.

Avec le brexit, le Royaume-Uni souhaite fixer ses propres règles en matière de santé.

En s’appuyant sur des données scientifiques, il prévoit ainsi d’encourager le vapotage dans le respect de la santé publique.

De là à devenir un exemple pour l’Union Européenne qu’il aura récemment quittée, pourquoi pas !

Source : https://blog-vape.com

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à écrire et appuyez sur Entrer pour rechercher

Mon Panier